Quelle crème solaire pour protéger sa santé et les océans ?

A- L’HISTOIRE DE La CRÈME SOLAIRE

1900:le bronzage est le critère social attaché aux fermiers et travailleurs manuels; la blancheur se réfère à la classe sociale qui ne s’expose pas au soleil pour garder une image de pureté, de fraîcheur, de propreté !

Fin de la 1ère Guerre mondiale : la population commence à sortir, les loisirs sont de plus en plus pratiqués à l’extérieur et Coco Channel met le bronzage à la mode. L’image de la beauté évolue avec les progrès de la médecine : la forme et la santé remplacent progressivement l’image de la pâleur et de la fragilité.

1935 : apparition de la première crème solaire « Ambre solaire » créée par Eugène Schueller (futur créateur de L’Oréal).

Chacun pourra désormais « brunir sans brûler » !

L'ambre solaire | Un article d'Omnilogie.fr

Réclames - publicités... - Page 2

Le marché des produits solaires ne cesse d’augmenter! Au cours des cinq dernières années, leur vente a progrressé en moyenne de 7% par an.

Et cela devrait continuer car  le nombre de touristes en Méditerranée, proche de 202 millions en 2013, devrait atteindre les 264 millions en 2030.

 Natura Sciences: actu environnement, écologie et bio

15 millions de tubes de crèmes solaires  sont vendues chaque année en France

Un quart de la crème solaire étalée se retrouve dans la mer après une baignade de 20 minutes !

25 000 tonnes de crèmes solaires par an sont déversées dans l’ensemble des océans de la planète »,selon Nicolas Imbert, le directeur exécutif de Green Cross France  dont  14 000 tonnes empoisonnent les micro algues (les zooxantelles) nécessaires à la survie des coraux, ce participe à la mort des coraux en moins de 48h !

 

Les 7 lauréats de l'AMI "Innover en santé" - I-CareLe corail !

élément indispensable au bon fonctionnement des écosystèmes marins.

Mauvais temps pour la crème solaire - Surfrider
source surfrider europe

 

                                           

B- CREME SOLAIRE : SA COMPOSITION

 

1-les filtres ultraviolets : composés chimiques qui filtrent les UV-B en les transformant le plus généralement en rayons non nocifs. Toxiques pour le corail, la faune marine et les oiseaux marins, ces filtres se retrouvent aussi dans des lacs suisses, dans le fjord d’Oslo, en Norvège, et dans l’eau du robinet en Californie car les stations d’épuration parviennent difficilement à éliminer ces filtres de synthèse.

Les 7 lauréats de l'AMI "Innover en santé" - I-CareLeur action n’est pas immédiate!

La crème solaire ne devient efficace que 20 minutes après son application.

 

Les plus courants 

-METHYLENE BIS-BENZOTRIAZOLYL TETRAMETHYLBUTYLPHENOL [NANO] : filtre chimique présent sous forme de nano

-BUTYL METHOXYDIBENZOYLMETHANE (peturbateur endocrinien)

-DIETHYLHEXYL BUTAMIDO TRIAZONE/ETHYLHEXYLOXYPHENOL METHOXYPHENYL TRIAZINE : filtres chimiques impactant santé de l’homme et environnement (attaquent les micro algues qui nourrissent le corail).

 

2-les nanoparticules :  1 million de fois plus petit que le mm, elles peuvent pénétrer les organismes vivants jusqu’aux cellules et avoir des effets néfastes sur les organes des êtres vivants. Elles sont donc  potentiellement dangereuses  pour la santé et  sont une catastrophe pour l’environnement et surtout le milieu marin car elles sont évacuées par les eaux usées. Avec la crème solaire, le processus est encore plus rapide : la baignade les  envoie directement dans la mer.

  Les 7 lauréats de l'AMI "Innover en santé" - I-CareElles doivent OBLIGATOIREMENT ÊTRE MENTIONNÉES DANS LA COMPOSITION DE LA CRÈME

ÉVITER LES SPRAYS QUI PEUVENT ENTRAINER UNE EXPOSITION PULMONAIRE EN CAS D’INHALATION !

 

3- Silicones 

Cyclométhicone, Diméthicone (huile de silicone), Siloxanes (Cyclotetra-, Cyclopenta-, Cyclohexa-) : elles offrent  une sensation soyeuse mais bloquent les pores de la peau.  Ce sont des perturbateurs endocriniens potentiellement toxiques pour la reproduction. Produits synthétiques quasiment non biodégradables, ils sont très polluants pour l’environnement!

 

4- Emulsifiants et conservateurs

EDTA (Éthylène-diamino-tetra-acetate) : irritant et cancérigène, il peut fixer des substances comme les métaux lourds dans l’organisme.

 

5-Solvant 

PROPYLENE GLYCOL : huile irritante toxique, utilisée dans les freins et les antigels, elle est très utilisé en remplacement de la glycérine végétale. Elle peut causer des lésions au foie et aux reins et affecter le système nerveux central.

 

6-Huile de synthèse 

 SILICA DIMETHYL SILYLATE : provient du pétrole et  empêche la peau de respirer.

 

7- PEGs : matières obtenues à partir de gaz extrêmement réactifs et toxiques, elles sont susceptibles de rendre la barrière de la peau plus perméables à d’autres substances et sont peu biodégradables, donc polluantes.

 

8- agents de viscosité 

ACRYLATES/C10-30 ALKYL ACRYLATE CROSSPOLYMER : stabilisant provoquant des problèmes environnementaux.

           

9- Parfum : mélange de substances chimiques inconnues du consommateur pouvant provoquer des allergies et de l’asthme. Ce mélange de substance pourrait causer certains cancers. Détruit la faune et les poissons!

BENZYL SALICYLATE : molécule aromatique classée parmi les  26 composés odorants allergènes dont la déclaration est obligatoire. Cette substance est reconnue comme toxique du système immunitaire. Son usage est restreint en Europe et sa concentration dans le produit fini est réglementée.

Les 7 lauréats de l'AMI "Innover en santé" - I-CareIl existe pourtant des alternatives

plus respectueuses de notre santé et de notre environnement !

 

 

c-LES SOLUTIONS

Choisissez des crèmes  bio avec une composition plus responsable :

-sans colorants,

-sans parfum de synthèse,

-sans parabens,

-avec des filtres minéraux* SANS nanoparticule : ils agissent comme un miroir et reflètent les rayons UV sans les laisser pénétrer dans la peau. Ils sont, pour la plupart, constitués de dioxyde de titane* et d’oxyde de zinc**. C’est pourquoi les crèmes solaires bio peuvent s’étaler moins bien que les crèmes solaires classiques et parfois laisser des traces blanches sur la peau.

Les 7 lauréats de l'AMI "Innover en santé" - I-Care

 Leur action est immédiate!

* filtre bloquant les UV A et B, très présent quand l’indice est élevé, il blanchit la peau.

** absorbeur UV à large spectre qui protège efficacement contre les UV A et B

 

Exemple d’une crème « propre »:

Remarque : L’hydroxyde d’aluminium présent dans certaines crèmes est une base minérale inerte qui permet la fluidification de la crème solaire.

 

Les eco-labels:  permettent d’identifier les crèmes solaires répondant à ces critères:

BIHD : label allemand  qui garantit que les composants sont sans origine pétrochimique oui animales,

Cosmébio : certifie un minimum de 95 % d’ingrédients naturels.

Nature et Progrès : garantie de trouver des produits sains et de qualité, mais également la garantie de contribuer à préserver et entretenir notre planète.

 

Les 7 lauréats de l'AMI "Innover en santé" - I-Care

Et pour mieux préserver votre peau et votre environnement,

adoptez des gestes de bons sens  pour  limiter la consommation de crème solaire !

– s’abriter sous un parasol

– se vêtir d’un tee-shirt et d’un short de bain,

– un chapeau ou une casquette,

– aller à la plage en dehors du créneau 11h – 16h moment où le soleil est le plus fort !

 

Le casse-tête des produits solaires ne fait que commencer. Des pays comme Hawaï ont déclaré certaines plages du pays, « sun cream free » : la baignade est interdite aux estivants badigeonnés de crème solaires. À quand de telles initiatives en France, en Europe et dans le reste du monde ?

 

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN

https://abonnes.lemonde.fr/planete/article/2018/06/27/bataille-sur-les-nanoparticules-de-dioxyde-de-titane_5321938_3244.html

http://www.cosmetiques-bio.net/articles/labels___nature_et_progres.html

https://laveritesurlescosmetiques.com/recherche-inci.php

https://mag.welovebeauty.fr/soin-corps/lhistoire-des-protections-solaires/

http://www.slate.fr/story/91769/creme-solaire-oceans

https://www.encyclo-ecolo.com/Nanoparticules

http://www.generationscobayes.org/moi-un-cobaye/les-nanoparticules

https://www.consoglobe.com/creme-solaire-sante-substances-chimiques-conservateurs-cg

https://www.larevolutiondestortues.fr/creme-solaire-bio-sans-produits-toxiques/

https://www.usinenouvelle.com/article/dangers-pour-l-environnement-dioxyde-de-titane-le-dilemme-des-cremes-solaires.N567134

https://www.bfmtv.com/planete/comment-choisir-une-creme-solaire-qui-ne-pollue-pas-les-oceans-1436639.html

https://www.coralguardian.org/creme-solaire-oceans/

https://www.24matins.fr/bebes-exposes-au-soleil-la-majorite-des-parents-nappliqueraient-pas-la-creme-solaire-au-bon-moment-776945

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/hawai-veut-interdire-certains-types-de-creme-solaire-nocifs-pour-les-coraux_2736667.html

https://blog.surf-prevention.com/2017/03/26/impact-cremes-solaires-ocean/

https://www.francetvinfo.fr/decouverte/vacances/qualite-des-eaux-de-baignade-le-premier-polluant-chimique-en-ete-c-est-la-creme-solaire_2279059.html

https://www.quechoisir.org/guide-d-achat-creme-solaire-n4471/#nanoparticules-a-surveiller

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *